introduction Accueil Hydrocurage Recherche des fuites

L’inspection télévisuelle permet de  préciser l’état des réseaux de collecte et des branchements grâce à des observations codées suivant la norme européenne NF EN 13508-2+A1.

 

Cette codification permet d’une part une comparaison entre différentes inspections et d’autre part de réaliser les inspections avec les objectifs suivants :

Propreté du réseau avant réception : absence de dépôts de sable, gravats, etc.

La qualité des réseaux posés : absence de perforation, écaillage, fissures, bonne exécution des branchements, structure et revêtement sains.

Le dimensionnement : diamètres, longueurs des tronçons, position des branchements.

Défauts de pose : contre-pente, niveau d’eau, ovalisation, déboitement, alignement.

 

Le contrôle visuel des regards et boîtes de branchement précise également l’état des ouvrages : casse, déformation, écrasement, infiltration....

 

Ce type de contrôle permet de dresser un compte-rendu objectif de l’état des réseaux appuyé par un ensemble de mesures (distances, pentes, mesures de l’ovalisation). Chaque élément et défaut est répertorié et illustré par la photo correspondante dans le rapport final remis au client. 

 

À la condition que les tolérances soient définies au niveau de son CCTP, le contrôleur pourra donner un avis sur la conformité des ouvrages.

Dans le cas où les tolérances ne seraient pas prédéfinies, le contrôleur ne mentionnera que les observations relevées avec la position horaire et la distance par rapport au point zéro défini par le centre de l’ouvrage de visite situé au début du tronçon inspecté. Une synthèse permet de classer ces relevés par famille et par type suivant leurs codes.

 

Pour plus de clarté, ces codes ont été regroupés sous 4 intitulés…

À : codage des intitulés de rubrique pour les branchements et collecteurs.

B : codage se rapportant à la structure de la canalisation.

C : codage des intitulés de rubrique des regards de visite et des chambres d’inspection.

D : codage se rapportant à la structure du regard de visite ou de la chambre d’inspection. 

 

… et la seconde lettre indique le groupe respectif par exemple pour les canalisations :

Codes faisant référence à la structure de la canalisation (codes BA…)

Codes relatifs au fonctionnement de la canalisation (codes BB…)

Codes d’inventaires (codes BC…)

Autres codes (codes BD…)  

 

Le client dispose ainsi d’informations fiables lui permettant d’envisager si nécessaire des solutions techniques et économiques adaptées au problème identifié. En effet, il est impératif de corriger les non-conformités identifiées sans quoi le Maître d’Ouvrage s’expose à des risques accrus de difficultés de fonctionnement (écoulement, odeurs, obstruction), difficultés d’entretien, défaut d’étanchéité et vieillissement prématuré des réseaux.

 
 

Points clés préalables pour le MAITRE D’OUVRAGE :

 

S’assurer de la propreté des réseaux de collecte et de branchements (si nécessaire, réaliser un hydrocurage) : pour pouvoir réaliser correctement l’inspection télévisuelle

1 - Si le réseau est en service : dévier ou obturer si > 10% charge.

2 - Sans indication spécifique du MO le point de référence longitudinal des ITV des collecteurs est : Axe tampon.

3 - Sans indication spécifique du MO le point de référence longitudinal des branchements est : paroi coté domaine privé.

4 - Sans indication spécifique du MO le point de référence altimétrique des regards de visite est : radier de la canalisation.

 

 

Exemple d'une feuille de résultat d'une inspection télévisuelle

véhicules et caméras ITV

2 Véhicules laboratoire d'inspection vidéo

Caméras HYDRO-VIDEO avec tête rotative 360° ...

  • 2 Véhicules laboratoire d'inspection vidéo
  • Caméras HYDRO-VIDEO avec tête rotative 360° ...
©2019-2020 ABR Réseaux tous droits réservés - Mentions légales -

systeme de creation de site internet - voir le simplysitclsystem concepteur de solutions web referencement professionnel